Phantom boy
Rédigée par Sarah Génot

Phantom boy

De Alain Gagnol, Jean-Loup Felicioli - 1h24 - 2015 (France)
Icons / Eye Created with Sketch. Déjà vu ? À vous de noter !
Icons / Checkbox Created with Sketch. Icons / Checkbox-on Created with Sketch. Déjà vu ?
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Phantom boy
à partir de 6 Ans

Synopsis

New York, un mystérieux homme défiguré blesse Alex, un inspecteur de police lancé à ses trousses. Immobilisé à l’hôpital, Alex fait la rencontre de Léo, un garçon de onze ans qui possède la faculté de sortir de son corps. Comme un fantôme, invisible de tous, il s’envole et passe à travers les murs. Le gangster défiguré menace la ville avec un virus informatique. Grâce aux pouvoirs extraordinaires de l’enfant, Alex reprend son enquête.

Rédigée par Sarah Génot
L'avis de Benshi
Plus d'informations
Aller plus loin
L'avis de Benshi

Après la réussite et le succès d’Une vie de chat, on attendait impatiemment le dernier film de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol. De nouveau produit par le studio Folimage, avec le savoir-faire et l’exigence artistique qui le caractérise, le film est à la hauteur ! Deux récits parallèles s’y déploient : une histoire policière et l’histoire du combat d’un enfant contre la maladie. La déclinaison de la figure du héros est très intelligemment menée et apporte une grande profondeur au récit : si Léo participe activement à la résolution de l’enquête et à la lutte contre le machiavélique homme défiguré qui menace New-York, il est avant tout un héros du quotidien, qui combat son propre mal intérieur. Il est accompagné dans cette épreuve par une famille aimante et soudée, magnifique portrait de famille au passage.
Le pouvoir fantastique que lui donne sa maladie : celui de sortir de son corps et de se glisser comme un fantôme à travers les murs, lui permet de venir en aide à l’inspecteur Alex et à l’intrépide Mary, journaliste en quête de scoop. Il lui permet surtout de s’évader de lui-même et de se rêver en super-héros qui accomplit le bien. Belle célébration du pouvoir de l’imagination ! Il doit cependant prendre garde car ce pouvoir peut être dangereux pour lui-même s’il en use trop : s’il reste trop longtemps en dehors de son corps, il risque de disparaître, purement et simplement.
C’est la grande originalité du film, faire s’entremêler deux genres qui se soutiennent l’un et l’autre : l’histoire policière soutien le courage de Léo dans son combat contre la maladie. Le suspense de l’enquête est doublé de celui qui concerne l’efficacité du traitement que suit Léo. Le film n’est jamais dur alors qu’il aborde un sujet grave, il est simplement juste et émouvant.
Ce scénario original se déroule dans un décor somptueux : un New-York réinventé par l’imaginaire et le talent graphique des réalisateurs et de leurs collaborateurs. L’animation garde son esprit artisanal, on sent la matière du pastel et du Canson, le trait noir de la plume ou du stylo. Les couleurs sont chatoyantes et les perspectives expressionnistes. Rien n’est trop beau pour les enfants !

Lire la suite Masquer
Plus d'informations

Infos complémentaires dans le dossier de presse : http://static.folimage.fr/document/phantomboy_dossierpresse_2015.pdf

Aller plus loin

Phantom Boy sur le site du Studio Folimage :
http://www.folimage.fr/fr/le-blog-de-phantom-boy/

Réécouter Le temps buissonnier qui invitait Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli au moment de la sortie du film : http://www.franceculture.fr/emission-le-temps-buissonnier-alain-gagnol-jean-loup-felicioli-les-realisateurs-de-phantom-boy-gauti

Les bonnes raisons de voir le film

  • 1 Pour l’originalité d’un film policier, fantastique et intimiste
  • 2 Pour voyager dans un New-York personnel : graphique et coloré
  • 3 Pour aborder de manière ludique un sujet grave et touchant
  • 4 Pour le clin d'oeil à Fenêtre sur cour de Hitchcock

Pour quel public ?

A partir de 6 ans. Le film ravira également les aînés jusqu'à 10 ans.

Les thèmes associés

Bandit Film policier
Films associés
Parcours associés
70'

Une vie de chat

De Alain Gagnol, Jean-Loup Felicioli
à partir de 7 ans

Dino est un chat qui partage sa vie entre deux maisons : le jour il vit avec Zoé, fille d'une...

Icons / Eye Created with Sketch. Déjà vu ? À vous de noter !
Icons / Checkbox Created with Sketch. Icons / Checkbox-on Created with Sketch. Déjà vu ?
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
80'

La vie est immense et pleine de dangers

De Denis Gheerbrant
à partir de 8 ans

Cédric a 8 ans. Denis Gheerbrandt l'a rencontré à l'Institut Curie, dans l'unité...

Icons / Eye Created with Sketch. Déjà vu ? À vous de noter !
Icons / Checkbox Created with Sketch. Icons / Checkbox-on Created with Sketch. Déjà vu ?
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.
Icons / Star / Underline Created with Sketch. Icons / Star / Fill Created with Sketch.