EXPOSITIONS

L'envers du décor

Rédigée par Benshi

 

Appel à tous les courgettophiles !

Avec l’exposition « L’Envers du décor », le Musée Miniature et Cinéma de Lyon vous invite, du 7 octobre 2016 au 2 avril 2017, dans les coulisses du film Ma Vie de Courgette de Claude Barras.

Sorti le 19 octobre dernier, le film d’animation Ma Vie de Courgette a déjà fait de nombreux fans, chez les jeunes publics comme chez les plus grands spectateurs.

Le Musée Miniature et Cinéma de Lyon consacre au film et ses secrets de fabrication une belle exposition : « Ce qui nous intéresse, c’est le travail des gens de l’ombre et de montrer les coulisses », explique Laurie Courbier, chargée des collections et expositions du musée. Séduite par le film lors de sa visite sur les plateaux de tournage, elle décide de récupérer, dès la fin du tournage en avril 2015, des éléments pour l’exposition à venir.

 

                   

 

Le titre de l’exposition « L’Envers du décor » invite, ainsi, les publics à passer dans les coulisses du film. Réalisé avec des marionnettes en mousse de latex animées image par image (technique dite du stop motion), montées sur de grands yeux, le film de Claude Barras privilégie la minutie à travers matériaux et matières qui s’animent, dans des cadres le plus souvent fixes. Ces choix esthétiques et techniques font de Courgette un trésor de sensibilité. Les spectateurs peuvent, en effet, de scène en scène presque sentir le petit pull qui gratte, la couette toute douce, le trait du stylo qui crisse sur le sous-main en cuir de la directrice. Emmener vos enfants dans les coulisses de la fabrication du film est donc particulièrement pertinent ! Rendez-vous sur la fiche rédigée par Laëtitia qui livre de nombreux liens et informations sur le film.

L’exposition présente de nombreux décors et personnages du film, et révèle les secrets du tournage qui s’est déroulé dans les studios de Pôle Pixel à Villeurbanne. Le Musée Miniature et Cinéma avait déjà accueilli une exposition dédiée aux maquettes des films de Wes Anderson. Dan Ohlmann, fondateur du Musée, et Laurie Courbier, chargée des expositions, mettent à l’honneur les différentes techniques de tournage et de montage, notamment la technique du stop motion qui permet de créer un mouvement à partir d’objets immobiles, en le décomposant image par image. La technique du stop motion est minutieuse et exigeante, comme le rappelle Marc Bonny, co-producteur du film : « C’est une technique très rare, il y a des animateurs qui viennent du monde entier pour travailler sur cette technique d’animation. Certains ont travaillé avec Wes Anderon ou Tim Burton ».

Les documents des différentes étapes de fabrication - dessins originaux, planches préparatoires, story-board, armatures et moules de marionnettes, making of - sont aussi donnés à voir aux publics.

Sur Ma Vie de Courgette, c’est plus d’une centaine de personnes qui ont ainsi travaillé pendant 3 ans à la création de 35 marionnettes et 9 décors originaux : foyer d’accueil, grenier, chalet, fête foraine, commissariat, salle de classe, cantine, bureau de la directrice, dortoir.

Il s’en passe des choses de l’autre côté de Courgette !

 

 

Exposition « L’Envers du décor » du film Ma Vie de Courgette

Musée Miniature et Cinéma

Maison des Avocats

60 Rue Saint Jean

69005 Lyon

 

Du 7 Octobre 2016 au 2 Avril 2017

 

 

Pour aller plus loin…

> Allez faire un tour du côté des films d’animation recommandés par Benshi, notamment les films tchèques qui ont beaucoup influencé le réalisateur Claude Barras :

Alice de Jan Svankmajer

Drôle de grenier de Jiri Barta

> Allez jeter un oeil à l'entretien que Benshi avait réalisé avec Claude Barras, le réalisateur

 

 

Marie Horel